Programme transitionnel de démobilisation et réintégration
Tchad
Chad
 
Dossier pays :

Depuis son indépendance de la France en 1960, le Tchad a été marqué par l’instabilité et le conflit émergeant de tensions entre les différentes factions religieuses et ethniques alimentées par l'intervention des états voisins. Le Président Idriss Déby Itno et son parti, le Mouvement patriotique du Salut, dominent la vie politique tchadienne depuis leur prise du pouvoir en 1990. Le Tchad souffre d’une opposition politique fragmentée (on estime qu’elle comprend entre 70 et 110 partis politiques) et tous, à l’exception du parti au pouvoir, manquent d’organisation et de financements. Le pays a connu cette année des élections législatives et présidentielles organisées dans le cadre des « Accords du 13 août 2007 », sous les auspices de l'Union européenne et dans le but de « consolider le processus démocratique ». Le parti du Président Déby a remporté ces élections du 13 février 2011 en gagnant 118 sièges sur 188. Mais ces résultats ont été contestés par l'opposition, qui a dénoncé des irrégularités et des fraudes massives. L’élection présidentielle qui s’est tenue le 25 avril 2011 a été boycottée, comme en 2006, par les principaux leaders de l’opposition, qui ont dénoncé des faits semblables. Le Président Déby a été élu avec 83,59 % des voix contre deux adversaires marginaux, avec un taux de participation contesté de 55,71 %. Des élections municipales étaient programmées pour novembre 2011.

Le Tchad est un des pays les plus pauvres au monde, avec environ 55 % de la population vivant sous le seuil de pauvreté, dont environ 36 % dans une pauvreté extrême. La pauvreté sévit principalement dans les zones rurales, où vivent 87 %  des pauvres du pays. 2003 représente un changement important dans l’histoire du Tchad, le pays étant devenu un pays producteur de pétrole, et les revenus pétroliers ayant commencé à s’accumuler. Une augmentation substantielle des revenus créée par l’apparition du pétrole a conduit à une importante hausse des dépenses publiques dans les secteurs prioritaires de la lutte contre la pauvreté, tel que le souligne le Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté du Gouvernement.

Au fil des ans, la situation sécuritaire s’est, dans l’ensemble, améliorée. La crise en Lybie a cependant un grave impact, puisque plus de 70 000 Tchadiens ayant fui la guerre sont rentrés au Tchad. Les dernières activités rebelles remontent au mois de mai 2009, dans les zones de l’Est du pays. En janvier 2010, le Tchad et le Soudan ont signé un accord de paix. Simultanément, le Gouvernement a lancé des négociations avec plusieurs chefs rebelles acceptant de s’engager dans un processus politique légal. Le mandat de la mission de maintien de la paix de l’ONU au Tchad s’est achevé en 2010. Depuis, la situation sécuritaire du pays reste calme. Le Gouvernement tchadien s’est engagé à consolider la paix et la cohésion sociale, pierres angulaires du développement. La Stratégie de développement nationale 2013-2015 encourage la promotion des droits de l’homme, ainsi que la paix et la cohésion sociale, en renforçant le cadre juridique et institutionnel, en assurant promotion et protection de ces droits, en instaurant des mécanismes de résolution des conflits et grâce à la réforme du secteur de la sécurité.

 

Les activités du TDRP :

En mai 2012, le Gouvernement du Tchad a présenté aux bailleurs son programme de démobilisation et réintégration, le Programme National de Démobilisation et Réintégration des Militaires (PNDR). Celui-ci a pour but de permettre la réintégration de 5 000 soldats démobilisés entre octobre 2011 et décembre 2012. Il anticipe les besoins liés à la démobilisation de nouveaux éléments en adéquation avec la restructuration de l'armée. En réponse à la demande du Gouvernement, le TDRP a commencé à travailler dans l’optique de fournir une assistance technique au Bureau de la Banque mondiale de Ndjamena pour la réinsertion du personnel militaire démobilisé. Le TDRP œuvre en étroite coopération avec le personnel de la CODEREM et les partenaires d’exécution au Tchad. Les principaux résultats de l’assistance technique comprennent la réalisation du recensement et l’établissement d’un profil individuel des soldats démobilisés, ainsi que d’un système de gestion des données. Celle-ci a également amélioré les capacités du personnel de la CODEREM en matière de gestion de l’information et des données. Depuis août 2013, la CODEREM et les partenaires d’exécution du PNDR ont accès aux données clés de la situation géographique et du profil socioéconomique des soldats démobilisés, éléments essentiels pour la planification et le suivi de leur réintégration socioéconomique.


 

Données pays
Population (millions) 12.45
Espérance de vie (années) 50
Superficie (milliers de km2) 1,284
Revenu national brut par habitant (dollars US courants) 770
Croissance du PIB (% annuel) 8.9
 Source: Indicateurs mondiaux de développement
↑ haut de la page
LIENS RAPIDES