Programme transitionnel de démobilisation et réintégration
Comores
Comores
 
Dossier pays :

L’Union des Comores est un petit archipel dont la population est estimée à 734 750 personnes (2010) et qui couvre un territoire d'environ 1 800 kilomètres carrés. Environ 52 % de la population vit sur l’île la plus grande, Ngazidja (ou Grande Comore), où se trouve également la capitale de l'Union, Moroni, siège du Gouvernement. La deuxième île la plus grande, Nzwani (Anjouan) héberge 42 % de la population et la plus petite, Mwali (Mohéli), six pourcent. Une quatrième île, Mahoré (Mayotte) a opté contre l’indépendance par rapport à la France dans un référendum qui s’est tenu sur les quatre îles en 1974. Les Comores ont une forte densité de population, avec environ 390 habitants au kilomètre carré et un taux de croissance démographique estimé à 2,4 %.  On estime à 53 % la population de moins de 20 ans.

Les Comores sont un État fragile avec une longue histoire d'instabilité politique et institutionnelle. Depuis l’indépendance déclarée en juillet 1975, le pays a connu 21 coups et tentatives de coup d'état. En 2001, un accord de réconciliation a été signé à Fomboni, capitale de Mohéli. En décembre 2001, une nouvelle constitution a été adoptée, entérinant la création de l’Union des Comores avec une autonomie considérable accordée à chacune des trois îles. Tandis que de telles réussites ont permis l’établissement d’une structure institutionnelle plus représentative et d'un environnement politique plus stable, la structure administrative qui en est issue s’est avérée coûteuse et lourde. À la suite d’une période d’incertitude en 2010, tandis que le Président Sambi cherchait à prolonger son mandat au-delà des limites constitutionnelles, les principaux partis des Comores ont convenu de modalités de transition. Les élections du Président et des gouverneurs se sont tenues fin 2010 et ont été considérées libres et équitables. Suite à un transfert sans heurts du pouvoir, la deuxième passation démocratique des pouvoirs dans l’histoire des Comores, le Dr Ikililou Dhoinine a pris ses fonctions de Président le 26 mai 2011. Cette élection fut l’occasion de rompre le cycle de l’instabilité dans le pays. 

Les conflits politiques prolongés du pays, la fragilité de l’économie politique, des institutions et de l’environnement continuent à saper le potentiel de développement des Comores. Les chocs économiques, les déséquilibres microéconomiques et le fardeau de la dette ont également un impact néfaste sur la croissance et la réduction de la pauvreté. Sous l’initiative des Pays pauvre très endettés (PPTE), après considération du Document de point de décision préparé par les personnels de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI), les directeurs exécutifs de la Banque mondiale ont conclu le 29 juin 2010 à l’éligibilité des Comores pour bénéficier d’une aide. Cette estimation constitue un pas vers l'effacement de la majeure partie de la dette extérieure et pourrait ouvrir la voie vers la réalisation du point d’achèvement de l’initiative PPTE dès la fin 2012. Cet effacement, associé à une solide gestion budgétaire, une bonne gouvernance et d’autres réformes du secteur public, devrait améliorer les perspectives des Comores en termes de croissance et de lutte contre la pauvreté.

 

Les activités du TDRP :

Depuis septembre 2011, la Banque mondiale, au moyen du TDRP, collabore avec le Département de la Paix et la Sécurité (DPS) de l’UA et les Nations unies au DDR et à la stabilisation des Comores. Une mission d’évaluation conjointe UA-ONU-BM / TDRP aux Comores a été menée en février 2012. Cette mission s’est déroulée dans le contexte du Cadre d'action pour la reconstruction et le développement post-conflit de l’UA (PCRD) de 2006. L’objectif de l’équipe du TDRP était l’application des bonnes pratiques dans la réintégration socioéconomique des ex-combattants. La mission a réaffirmé le fait que les îles des Comores demeuraient dans une situation de fragilité extrême liée à (i) une organisation institutionnelle d’autonomie des îles par promotion difficile à gérer au niveau central, (ii) une instabilité sociopolitique liée à un processus non commencé ou incomplet de DDR et de RSS, (iii) l’incertitude et au chômage des jeunes, et (iv) à un manque de projets ou de partenariats de développement dans ce domaine.

Le TDRP continuera à fournir une assistance technique aux Comores sur demande.


 

Données pays
Population (millions) 717,500
Espérance de vie (années) 60
Superficie (milliers de km2) 2,235
Revenu national brut par habitant (dollars US courants) 840
Croissance du PIB (% annuel) 3
 Source: Indicateurs mondiaux de développement 2010
↑ haut de la page
LIENS RAPIDES