Programme transitionnel de démobilisation et réintégration
AUTRES ÉTUDES & RAPPORTS


Réintégrer les ex-combattants dans la région des Grands Lacs : enseignements

WDR

Mai 2011 - Nelson Alusala - Institute for Security Studies (ISS)

La région des Grands Lacs en Afrique a connu des conflits pendant une longue période. De nombreuses initiatives ont été lancées pour gérer la situation de façon durable. L'une de ces initiatives était le Programme multi-pays de démobilisation et réintégration (MDRP) de 2002 à 2009. L'étude analyse les exemples de la République centrafricaine et de la République du Congo pour montrer ce que le MDRP a mis en oeuvre.

Cliquer ici pour lire le rapport (en anglais)

 


Rapport sur le développement dans le monde 2011 : Conflit, sécurité et développement

WDR

Avril 2011 - The World Bank

More than 1.5 billion people live in countries affected by violent conflict. The World Development Report 2011: Conflict, Security, and Development examines the changing nature of violence in the 21st century, and underlines the negative impact of repeated cycles of violence on a country or region's development prospects. Preventing violence and building peaceful states that respond to the aspirations of their citizens requires strong leadership and concerted national and international efforts. The Report is based on new research, case studies and extensive consultations with leaders and development practitioners throughout the world.
Anglais (PDF 13.9 MB)


Burundi : reintégrer les ex-rebelles dans la vie civile

Burundi: Reintégrer les ex-rebelles dans la vie civile
Etude menée par les universités de Columbia et de New York

Mai 2010 - Burundi : Reintégrer les ex-rebelles dans la vie civile - étude menée par les universités de Columbia et de New York

En 2007, durant la mise en oeuvre d'un programme de DDR financé par la Banque mondiale au Burundi, une équipe d'enquêteurs a mis à profit le décalage dans le paiement des bénéfices aux ex-combattants pour mesurer l'impact de ces bénéfices. L'équipe a observé un impact économique positif, mais pas d'impact sur l'attitude des ex-combattants envers l'état. Les auteurs de l'étude mettent en garde contre l'hypothèse qui prévaut selon laquelle améliorer le bien-être économique des ex-combattants améliore leur disposition envers l'état et la société.
Anglais (PDF 1 MB)

 

↑ haut de la page
LIENS RAPIDES